Enquête sur les chiens du  Téléthon

Pétition terminée
Merci !

EN BREF

En 2016 Animal Testing souhaite révéler des images sur la condition de chiens de laboratoire. Les chiens filmés sont utilisés pour des recherches financées par l’AFM Téléthon et les médias sont tous réticents à cette diffusion. Avec le soutien de PETA, nous publions ces images qui surprennent alors autant le grand public que les médias.  

ACTION !

Animal Testing dénonce, outre la cruauté, le tabou des expériences sur les chiens, aspect de la recherche qui est tu par l’AFM-Téléthon. Il ne s’agit pas d’opposer les chiens aux malades, ni de préférer l’animal à l’humain ou l’inverse, mais de questionner la violence d’une réalité occultée au grand public lors de l’appel à sa générosité.

Action terminée
Merci !

CHIFFRES CLÉ

0
Chiens utilisés en France en 2016
+ 0 %
Chiens utilisés de 2015 à 2016

VIDÉOS

RETOMBÉES MÉDIATIQUES

Expériences sur les chiens financées par le Téléthon

PETA et Animal Testing publient des révélations sur un laboratoire français qui pratique des expériences cruelles sur des chiens, financées par le Téléthon.

SOUFFRANCES MULTIPLES

Animal Testing dénonce, en plus de la cruauté, le tabou des expériences sur les chiens, aspect de la recherche qui est tu par l’AFM-Téléthon. Il ne s’agit pas d’opposer les chiens aux malades, ni de préférer l’animal à l’humain ou l’inverse, mais de questionner la violence d’une réalité occultée au grand public lors de l’appel à sa générosité.

Au-delà de la dénonciation de l’expérimentation animale et de la souffrance de ces chiens, nous ouvrons le débat sur ce que représente le Téléthon : une cause incritiquable, inattaquable, ce qui pose aussi la question de la décision politique en démocratie et de la charité.

téléthon expériences sur les chiens

Pour agir, demandez au Téléthon de cesser les expériences et soutenez Animal Testing pour que les enquêtes continuent.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Où en est-on après L'enquête ?

2016
1. Un accord non respecté
Animal Testing s’entretient avec plusieurs médias d’envergure nationale, pour la diffusion d’images de chiens utilisés dans le laboratoire de neurobiologie de Maison-Alfort. Malheureusement, et malgré le soutien de certains journalistes, dès que ces médias apprennent que les expériences sont financées par l’AFM-Téléthon ils se retirent de tout projet de diffusion, expliquant qu’ils sont liés soit par la publicité soit par un partenariat avec le Téléthon et ne peuvent donc pas dénoncer ces pratiques. Après une succession de refus, nous décidons de nous associer à Peta France pour nous épauler dans cette diffusion qui semble si effrayante pour les médias français. Peta nous soutient alors dans une diffusion conjointe et internationale : Peta Etats-Unis, Angleterre, Hollande, Allemagne, Italie, décident de relayer nos images la veille du début du Téléthon. Pour autant, aucun média français n’accepte de s’engager à relayer les images à la date prévue. Animal Testing travaille alors depuis plusieurs semaines avec l’émission 66 minutes pour un reportage consacré aux animaux de laboratoire. Nous décidons d’y inclure la séquence sur les chiens. La veille de la 30ème édition du Téléthon, le Nouvel Obs relaye nos images : aujourd’hui la vidéo publiée sur sa page Facebook dépasse les 8 millions de vues. Le Figaro, 20 minutes, l’AFP, suivront, ainsi que la plupart des médias nationaux. Sur les réseaux sociaux, le compte officiel du Téléthon commence par démentir nos images, avant de préférer le silence. Malgré l’insistance des médias au cours du week-end, aucune réponse ne sera donnée de la part de l’AFM-Téléthon ni du laboratoire concerné. Le dimanche soir, la vidéo des chiens est diffusée sur M6 lors de la séquence sur Animal Testing, devant plus de 2,5 millions de téléspectateurs. Beaucoup de donateurs découvrent que l’expérimentation animale existe encore, et, avec étonnement, qu’elle se pratique sur des chiens, notamment des races très appréciées des familles comme les Golden Retriever ou les Beagles. Beaucoup de messages de haine ou de colère ont été reçus par l’association, certains pensant que révéler la souffrance des animaux revient à ignorer celle des hommes. Cela n’a jamais été notre position. Les messages d’encouragements nous ont aussi permis de comprendre qu’il était important de montrer ce que certains voulaient sciemment cacher, comme l’explique l’une responsable du laboratoire dans notre vidéo.
2016
2017
2. La polémique revient
Un an après la diffusion des images, la polémique revient comme si elle était connue de tous et sans le tabou de l'année précédente : une partie des financements reçus par l’AFM-Téléthon sert à faire des expériences sur les animaux, et notamment des chiens. Animal Testing constate qu’il n’y a plus de réticence de la part des médias sur cette question, au contraire le sujet est évoqué de manière spontanée. Malheureusement, de nouveau, l’organisation caritative n’apporte aucune réponse à nos questions. Le refus du dialogue que nous demandons est total. Nous ne donnons aucune consigne au grand public, ni ne faisons d’appel au boycott, mais insistons pour que la lumière et la transparence soient faites sur ce que vivent ces animaux et, surtout, pour éviter que les gens financent malgré eux ces expériences, ce qui était le cas jusque 2016.
2017
2018
3. Le silence de l'AFM
Deux ans après cette diffusion, la plupart des gens comme des médias, qui ignorait totalement l’existence de ces expériences, est informée. Des articles mentionnent un changement d'attitude de la part du grand public. Pour autant le silence de l’AFM-Téléthon reste inchangé : quelques lignes mentionnent sur leur site la pratique de l’expérimentation animale, permettant ainsi de se dédouaner de tout secret sur le sujet. Deux ans après, nous attendons toujours des réponses claires aux questions suivantes:
• Quel est le bilan chiffré des animaux et des chiens utilisés par le Téléthon ?
• Il existe une classification de la souffrance infligée aux animaux dans les expériences : sévérité légère, modérée, sévère, ou expérience sans réveil. L'AFM-Téléthon insiste sur le "bien-être" des chiens cobayes : quelle est la catégorie de sévérité des expériences qu'ils subissent ?
• Qu’ont apporté concrètement les expériences menées depuis plus 30 ans sur les animaux ?
• Les chercheurs rapportent depuis 2016 qu’ils sont aux portes des essais cliniques (propos également entendus sur France Inter par la chercheuse Fanny Collaud le 2/12/2018) mais concrètement quel a été l’apport des expériences menées sur les chiens ?
• Quelle est la condition de détention et de vie de ces chiens ?
• Comment peut-on prétendre qu’ils sont « mieux lotis que les chiens domestiques et sortis 4 fois par jour » (propos tenus par H. Combrisson à Futurapolis, Toulouse le 16/11/2018) alors que les chiens que nous avons filmés ne peuvent ni s’alimenter, ni respirer correctement, et peinent à se déplacer ?

Pour justifier son recours aux expériences, l’AFM-Téléthon mentionne, notamment sur son site Internet, que l’expérimentation animale est « une obligation règlementaire strictement encadrée par le droit européen et français ». Or, nulle obligation ne concerne la recherche fondamentale. Mais surtout, là n’est pas ce que nous reprochons au Téléthon : que subissent les animaux ? Combien sont-ils ? Pour quels résultats ? Ce bilan minimal n’a jamais été donné. Lorsque l’on fait appel à la générosité du grand public, c’est pourtant ce qui nous semble la moindre des choses. Enfin, dans quelles conditions sont aujourd’hui les chiens du chenil que nous avons filmé ? Nous invitons les responsables de l’AFM-Téléthon à nous répondre sur ces points. À ce jour, aucune réponse n'a été apportée ni même aux médias qui ont pourtant largement sollicité l’AFM-Téléthon.
2018